Hashtag : Comment bien choisir ?

CBC.pngBonjour, bienvenue pour un article de conseils stratégiques.
► Si vous avez raté le précédent, allez ici : https://wp.me/p68MRX-nc

Aujourd’hui, on s’intéressera donc tous ensemble, aux hashtags.
Première question ; en quoi consiste cette chose, et qu’est-ce que c’est ? Prenons comme exemple, le hashtag « #EOTS2018 » ici, le hashtag est donc en fait un code, pour ma collection graphique « End Of Time Sky – 2018 update » ; bien pratique, non ? On prend donc quelque chose, qu’on transforme en un mot codé, on rajoute le symbole « # » devant, et voilà votre hashtag est crée. Attention, il va falloir prendre quelques précautions avant de l’utiliser et planifier son utilisation, ne pas l’utiliser à toutes les sauces. Le hashtag est donc, un ensemble de données, d’articles, de sources qui parlent du même sujet, que l’on peut taper un moteur de recherche, réseau social ou ailleurs sur le web. On peut donc utiliser la même chose, avec des exemples plus concrets comme par exemple #Eurovision2018 #KohLanta #AlienCovenant ou encore #PS4 #TF1 #NouvelAn…
Par exemple, si je veux promotionner ma collection #EOTS2018, je ne vais pas mettre un visuel qui n’a rien à voir en accompagnement de ce hashtag. Le texte et le visuels sur un post twitter par exemple, en plus du lien devront rediriger le prospect vers la collection en question, sous peine de quoi il pourrait être frustré, ou se désintéressé du sujet et quitter le référencement/recherche.

Maintenant que nous savons à quoi servent les Hashtag, il va falloir s’en servir. Prenons donc plusieurs exemple d’utilisations :

iugfd.png
Par exemple, sur le réseaux social twitter ; sans utilisation du Hashtag, mais en revanche, un ID de connexion précis : « leguenjohn.com/eots2018 »
EOTS.png
Sur Facebook, utilisation directe de Hashtag, avec son identité visuelle.

Il va falloir donc, veiller à ce que votre hashtag soit rapide, facile à retenir et utilisable un maximum, pour qu’il soit utilisé par le plus de monde possible ; Je n’allai pas utilisé le Hashtag « #EndOfTimeSky2018Update », c’est bien trop gros et long à écrire – alors que #EOTS2018 est bien plus rapide à saisir. Utilisez aussi vos hashtag pour vous faire connaître, aussi pour des choses plus générales. Par exemple, quand j’ai plébiscité mon article sur les collections graphiques, voici le tweet que j’avais publié :

jhgf.png
La conséquences ? De nouveaux prospects, des statistiques de lectures de mon article boostées !

Attention donc, à utiliser le hashtag sur tous vos réseaux sociaux sans vous tromper dans son orthographe. #EOTS2018x ça ne fonctionne pas. Une lettre ne plus, et votre hashtag redirigera vers un autre cloud de référencement. Ne créez pas non plus de hashtag pour rien, même si vous trouverez pour tout et n’importe quoi, même pour #WCTime, soyez-en certain(e).
Voilà ! C’est terminé, j’espère que vous y voyez un peu plus clair. A bientôt !

Collections graphiques : Source de trafic ?

CG.png

Bonjour, bienvenue sur ce billet !
Aujourd’hui, nous allons parler du concept des collection pour les graphistes et notamment, de comment je les utilise personnellement ici sur le site web. Avoir un site web, c’est aussi s’imposer des challenge. Chaque année, je me fixe comme objectif d’avoir une croissance de visite d’au moins 20%. C’est atteint et grand merci à vous, depuis 3 ans. Commençons donc ce premier article de conseil stratégique, qui est aussi une toute nouvelle section du site web !

Mais comment booster les statistiques d’un site web ? Il est évident que votre site web aura toujours 3 grand type de visiteurs possible :
– Habitués ; qui consultent votre site web régulièrement, qu’ils soient des clients, proches ou amis ; ces gens sont le noyau dur de votre site web et génère normalement une bonne partie de votre trafic, suivant la direction qu’à votre site internet. Pour ma pars j’estime qu’ils représentent environ 60% de mon trafic. Pensez à soigner ce public grâce à un mailing régulier et des offres exclusives.
– Occasionnels ; qu’ils soient d’ancien clients, ou des concurrents/professionnels, ces personnes représentent en réalité une faible part du trafic engendré sur le site web sur un exercice. Ces utilisateurs sont ceux qui soit n’ont pas encore franchi le pas de devenir des habitués, soit ne seront définitivement jamais vos clients et ne font que venir observer votre site web et votre activité. Ils représentent 5 à 15% du trafic.
– Inconnus ; c’est la cible la plus important, celle qui doit aimer sa première visite sur le site web ou blog, et le trouver attractif/intéressant ! Il faut les fidéliser et qu’ils adhèrent au concept présenté – mais comment intéresser des inconnus ?

C’est ainsi que j’ai lancé mon idée de collections graphiques ; l’intérêt est de premièrement, fidélisé le trafic sur le site web en proposant un contenu complètement inédit à travers une série de réalisations qui ont un point commun, mais également pour créer des jalons sur le site web et sur l’année d’exploitation. Ainsi, je propose environ 3 à 4 collections par mois, promotionnés sur les réseaux sociaux et mis en avant sur le site web et les éléments cités précédemment pendant environ 2 à 3 semaines, puis ils deviennent consultable via l’onglet des collections sur le site web. Les collections me permettent en effet, d’attirer un public neuf et donc des inconnus. Il faut également penser à mesurer les résultat d’une collection. Vous constaterez très vite si il s’agit d’un bide ou non.

Quand à moi, je vous retrouve ce lundi 15, pour vous présenter « End Of Time Sky : 2018 Update ». Je vous laisse avec le lien de la version 2015 : https://leguenjohn.com/collection-end-of-time-sky/.

2018-8.png
Rendez-vous lundi 15 Janvier 2018 pour ma première collection de l’année !